Vous êtes ici Actualités Les dépenses publicitaires de 2013 alimentent des approches créatives

Les dépenses publicitaires de 2013 alimentent des approches créatives

L'année à venir pourrait offrir aux marques la possibilité de devenir plus créatives avec leurs stratégies marketing, vu que le calendrier semble actuellement assez vide, selon des rapports empty13.com.

Les professionnels du marketing ont eu une multitude de possibilités en 2012 à utiliser en contenu, comme par exemple le jubilé de diamants de la Reine, les jeux Olympiques et Paralympiques de Londres 2012, l’Euro 2012 et les élections présidentielles américaines.

Mais à l'avenir, 2013 semble en comparaison assez vide, ce qui veut dire que les professionnels ont beaucoup moins de grands événements à utiliser dans le contenu des campagnes marketing.

Les experts ont affirmé qu'au lieu d'être une mauvaise année de campagnes publicitaires, l’année « vide » de 2013 pourrait, en effet, offrir la chance de devenir plus créatifs. Avec moins d'événements sur lesquels s’appuyer, les stratégies devront présenter une approche plus créative et unique pour faire leurs campagnes d’email marketing, ou pour le contenu des campagnes digitales.

Cette croyance semble aussi être affirmée par les professionnels et les analystes qui affirment déjà que 2013 verra une augmentation de quatre pour cent en dépenses publicitaires. Bien que cette hausse est légèrement inférieure à l'augmentation de 4,3 pour cent, ce qui a été prévu à cette époque l'an dernier, cela représente tout de même une augmentation considérable et témoigne de la confiance dans le marché, même en l'absence de manifestations de grande envergure.

Ailleurs, les États-Unis, qui ont aussi connu des hausses importantes cette année grâce aux élections, qui ont attirées l'attention des consommateurs et semble voir une augmentation de 2,5 pour cent, selon les revendications thedrum.com. Les marchés russes et chinois, cependant, pourraient voir certaines dépenses publicitaires en hausse, avec une augmentation prévue de 14,6 et 12,5 pour cent respectivement.

Les dépenses publicitaires de 2013 alimentent des approches créatives